Les satellites météorologiques

Le grand avantage des satellites est qu'ils peuvent surveiller une très grande superficie de la Terre 24 heures sur 24. Ainsi, un satellite peut être conçu pour effectuer quotidiennement une étude complète de toute la planète ou surveiller seulement des zones climatiques données (pôles, tropiques…).

L'Europe, et plus précisément l'Agence Spatiale Européenne (ESA), est à la pointe dans ce domaine. Au cours des deux dernières décennies, l'ESA a lancé notamment l'Envisat qui est capable de calculer la température à la surface des océans, de cartographier la glace de mer et de mesurer la vapeur d'eau dans l'atmosphère.

En outre, Envisat étudie la lumière stellaire qui change de couleur en fonction de la composition de l'atmosphère. On peut ainsi évaluer la quantité d'ozone présente dans l’atmosphère. Les Américains apportent également leur contribution avec l'Aura qui a été lancé en 2004.