Confusions des saisons

Vidéos

Dans le Sud : saisons perturbées

Le martin-pêcheur face aux plantes invasives

Le gobe mouche face au printemps précoce

Le chevreuil face à la tique

Le renard polaire face à la concurrence

George Sperber - sylviculteur

Dans la plupart des zones terrestres, on enregistre moins de journées et de nuits très froides ainsi que de jours de gel. La période sans gelée s'est allongée dans la plupart des zones des latitudes moyennes et hautes. Dans l'hémisphère Nord, on constate que le printemps commence de plus en plus tôt.

Dans de grandes parties d'Europe et d'Amérique du Nord, on voit par conséquent une arrivée précoce de phénomènes périodiques tels que l’apparition des feuilles et la floraison, la nidification des oiseaux... Aux latitudes hautes et moyennes, on enregistre aussi un allongement de la période de croissance des plantes.

Étant donné le réchauffement global et les hivers plus doux dans de très nombreuses régions, nous voyons que des espèces se déplacent dans des régions plus au nord. De très nombreuses plantes et animaux nuisibles peuvent également étendre leur zone de distribution.

L'agriculture est fortement dépendante du climat. Dans les pays en voie de développement, la population vit essentiellement de l'agriculture. Si les saisons ne sont plus prévisibles, cela a un impact sur l'agriculture et donc sur de très grandes populations dans le Sud.


Un point peut être situé sur la Terre par sa latitude et sa longitude. La latitude est exprimée en degrés. Elle varie entre la valeur 0° à l'équateur et 90° aux pôles. La latitude est l'angle que fait une droite menée du centre de la Terre avec le plan équatorial. Jusqu'à 30 degrés de latitude, le point est proche de l'équateur. On parle de basse latitude. A partir de 60 degrés, le point est proche des pôles. On parle d’une haute latitude. Entre 30 degrés et 60 degrés, on parle de latitude modérée ou moyenne.