Impact sur l'agriculture

Dans les régions situées à de plus hautes latitudes, le réchauffement du sol commencera plus tôt dans l'année, ce qui sera positif pour la Chine, la Russie, la Scandinavie, le Canada, le Japon, le Chili et l'Argentine. Dans ces pays, grâce au changement climatique la période de croissance des plantes pourra être plus longue, il y aura moins de mortalité durant l'hiver et la croissance sera en outre plus rapide. Pour la Scandinavie et le nord de la Russie, on s'attend ainsi à un allongement de la période de croissance d'environ 30 % au cours des 100 prochaines années.

Cette prévision favorable ne doit toutefois pas être généralisée à toutes les régions de ces latitudes : les bassins plus continentaux devront faire face à une réduction de l'humidité du sol en été et à de fortes chutes de neige en hiver..

En ce qui concerne, les pays en voie de développement  la situation est toute autre. Ces pays sont déjà confrontés à des problèmes de sécurité alimentaire. Actuellement, 1 milliard de personnes souffrent de la faim. Le réchauffement terrestre pourrait encore aggraver cette situation. Des modèles scientifiques prédisent une augmentation des périodes de sécheresse dans les régions tropicales et subtropicales. Cela engendrera une baisse des rendements agricoles. Et c'est précisément dans ces régions qu'habitent une grosse partie de la population qui dépend principalement de l'agriculture pour sa survie . Dans certains pays d'Afrique, la perte de rendement pourra même atteindre les 50 % en 2020.

© Brent Stirton / Getty Images