Conséquences pour les populations des pays du Sud

Vidéo

Dans le Sud : saisons perturbées

Contrairement aux populations de nos contrées, la population des pays en voie de développement vit essentiellement de l'agriculture. La pauvreté des agriculteurs est liée à différentes causes dont l’une est dépendante du climat..

Si les saisons ne sont plus prévisibles, cela touche en premier lieu les récoltes et donc l'agriculture. Dans de nombreuses régions, le cycle des récoltes est totalement perturbé. On ne sait plus quand il va pleuvoir. Il pleut, les agriculteurs sèment. Si les pluies s’arrêtent subitement, les récoltes sont brûlées par le soleil. Ensuite, au moment où les récoltes ont besoin d’ensoleillement, ce sont de fortes pluies qui font leur apparition et détruisent les récoltes. De nombreuses cultures des régions tropicales ont par ailleurs atteint leur température maximale. Si la température excède ce niveau, le rendement diminue.

L'élevage de bétail dépend lui aussi des saisons. L'eau et les pâturages s'épuisent, les éleveurs doivent emmener leurs troupeaux toujours plus loin, pour arriver sur le territoire d'autres éleveurs ou agriculteurs. De ce fait, cela provoque parfois des conflits violents entre communautés.

Les fermiers assurent également l'approvisionnement en nourriture des villes. Lorsque la production de nourriture diminue, les prix des produits alimentaires augmentent, entraînant une hausse de tous les prix. Les gens n'ont plus d'argent pour acheter d'autres produits de base tels que des médicaments, des vêtements et des fournitures scolaires.