Conséquences pour les populations des pays du Sud

Vidéo

Dans le Sud : le niveau des mers monte

L'élévation du niveau des océans constitue une menace directe pour les habitants des côtes et les pêcheurs. Les maisons des habitants le long des côtes sont détruites et les gens sont contraints de déménager.

Au Bangladesh, par exemple, des millions de gens vivent sur la côte. Si la température augmente de 2 °C, la mer submergera 20 % du Bangladesh.

Les réfugiés climatiques migrent généralement dans leur région, souvent vers les grandes villes, où ils s'installent dans des bidonvilles, sans trouver d'emploi, ce qui crée des tensions. Il est difficile d'avoir une vision de l'ampleur du problème parce que les gens fuient souvent leur maison pour différentes raisons. Dans le monde, on prévoit 50 millions de réfugiés climatiques d’ici 2050.

Les pêcheurs sont confrontés à une mer plus chaude et plus dangereuse. S'ils ne sortent pas en mer, car la mer est trop mouvementée, cela signifie une perte de journées de travail et de moyens de subsistance. Beaucoup de pêcheurs prennent de gros risques dans leur embarcation artisanale pour prendre quand-même la mer. En outre, le réchauffement des océans a également des conséquences sur la vie des poissons d'eau profonde.

© Mauri Rautkari / WWF-Canon



Ces effets négatifs dus à l’influence du réchauffement climatique s’ajoutent aux problèmes de surpêche ; 80 % des stocks mondiaux de poisson sont exploités au maximum. Ici encore, ce sont les pêcheurs des pays en voie de développement qui en sont les premières victimes. Avec leur petite embarcation, ils ne peuvent rien contre les gros bateaux industriels du Nord. Ces derniers pêchent beaucoup plus de poissons et plus rapidement, et enfreignent souvent les règles en matière de quotas et de limites territoriales.

Pour les fermiers (Agriculture dans le Sud) qui vivent le long des côtes, une élévation du niveau des océans signifie une augmentation de la salinité de leurs champs. Les eaux de mer salées rentrent dans les terres, se mélangent à l'eau douce qui irrigue les champs et détruisent ainsi les récoltes. Cela met également en danger l'approvisionnement en eau potable.
Quantités déteterminées (par la loi) de poissons qui peuvent être pêchés.