Les conséquences pour la santé dans les pays du Sud

Vidéos

Dans le Sud : le niveau des mers monte

Dans le Sud : phénomènes extrêmes

Dans le Sud : saisons perturbées

Dans le Sud : les glaciers fondent

Le changement climatique a des implications majeures sur la santé. Davantage de précipitations et des températures plus élevées influent sur la propagation de vecteurs de maladies comme les moustiques. La distribution des moustiques porteurs de la malaria (et donc la maladie elle-même) est en augmentation. 1 million de personnes meurent chaque année de paludisme. 3 millions de personnes sont infectées par les parasites à l'origine de la malaria. Et le changement climatique pourrait faire croître ce nombre de manière significative.

Les vagues de chaleur provoquent une augmentation de la mortalité. Pendant la vague de chaleur extrême de l'été 2003, 35 000 personnes sont décédées en Europe. Dans les pays en développement, il semble que les canicules provoquent également de nombreux décès mais les données font défaut pour calculer le nombre de victimes.

Les inondations favorisent la diffusion de maladies transmises par l'eau et les moustiques (fièvre jaune, la typhoïde, le choléra, dysenterie, le paludisme ...).

Certaines maladies ne peuvent pas être directement liées au changement climatique mais sont le résultat direct de la malnutrition. Et une des causes de la malnutrition peut être le changement climatique.  A cause de celui-ci, le rendement des récoltes diminue, les pêcheurs prennent moins de poissons, certaines personnes doivent alors déménager et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins alimentaires. Ils s'affaiblissent et deviennent plus vulnérables aux maladies. Comme plusieurs facteurs entre en ligne de compte, il est difficile de mesurer l'impact du changement climatique sur la malnutrition. Cependant, il est certain que le nombre de personnes victimes de malnutrition atteintes de maladie s'élève à plusieurs millions.