Phénomènes climatiques extrêmes

Vidéos

Dans le Sud : phénomènes extrêmes

Le cerf élaphe face à la sécheresse

L'ourang outan face aux feux de forêts

La corneille face aux inondations

Vagues de chaleur, pluies torrentielles, inondations, sécheresse extrême, tempêtes, cyclones tropicaux, etc. sont des phénomènes climatiques extrêmes qui font du changement climatique un sujet d'actualité brûlant.

À l'heure actuelle, les phénomènes climatiques peuvent présentés de grandes fluctuations, entre autres sous l’influence de phénomènes naturels comme El Niño. Cependant, il existe des tendances qui indiquent clairement un changement climatique.

  • Une hausse des précipitations a été observée dans de nombreuses régions (partie est de l'Amérique du Nord, Europe du Nord ainsi que l'Asie du Nord et centrale).
  • Le Sahel, le sud de l'Afrique, des parties de l'Asie du Sud et le bassin méditerranéen bénéficient de moins de précipitations.

Les scientifiques projettent que :

  • l'intensité maximale des vents et des précipitations lors de tempêtes augmentera également.

De toutes les conséquences du changement climatique, les conditions atmosphériques extrêmes seront probablement les plus néfastes pour le bien-être de l'homme. Les populations du Sud, qui sont déjà les plus vulnérables, seront les plus durement touchées par l'extrême sécheresse, les inondations, les tempêtes, etc.
Dans l'océan Pacifique, au niveau de l'équateur, sur la côte ouest de l'Amérique du Sud, un courant marin chaud a commencé à faire son apparition, là où les eaux sont habituellement froides. Les pêcheurs péruviens ont appelé ce phénomène El Niño - Enfant Jésus – car il survient généralement, quoique de façon irrégulière tous les trois à sept ans, aux alentours de Noël. El Niño réchauffe fortement les eaux de l’océan et affecte durablement l'atmosphère. Par ailleurs, l'eau chaude est moins nourrissante et contient moins de poissons, ce qui représente une catastrophe économique pour les pêcheurs. La chaleur dégagée par un fort El Niño provoque énormément d'évaporation et donc des précipitations extrêmes dans des zones normalement sèches. Ces précipitations sont à l’origine de coulées de boue mortelles dans les Andes. De l'autre côté de l'océan en Australie, en Indonésie et dans certaines parties de l'Asie du Sud, El Nino est la cause de sécheresses dans des zones normalement assez