La convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques

194 États ont déjà mis en œuvre cette Convention sur le climat. Notamment les pays de l’Union européenne, les États-Unis et le Japon, mais également des pays à forte croissance économique comme la Chine, l’Inde et le Brésil.

Le premier objectif de la Convention était d’encourager les pays industrialisés à ramener, à l’horizon 2000, leurs émissions de gaz à effet de serre au niveau de 1990. Mais ce traité ne prévoyait aucun objectif quantitatif, ni de timing précis…

L’organe le plus élevé de la Convention est la Conférence des Parties (Conference of the Parties, COP). La COP, qui est l’assemblée de tous les pays ayant ratifié la Convention, se réunit tous les ans depuis 1995.

Il est clair que ce traité, dépourvu de tout objectif quantitatif contraignant sur le plan légal, ne suffit pas pour lutter contre les changements climatiques. Après 2 ans d’âpres négociations, la Conférence des Parties de la Convention-cadre a finalement approuvé, lors de sa troisième session (COP.3 - Kyoto, 1997), le Protocole de Kyoto.

© WWF-Canon / Richard Stonehouse