L'Europe et la Belgique

L'Union européenne s'est engagée dans le cadre de la prolongation de Kyoto à diminuer de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre de par rapport au niveau de 1990. En outre, l'UE s'est engagée à ce que l'offre de l'énergie soit, à hauteur de 20 %, renouvelable et à augmenter l'efficacité énergétique de 20 % le tout pour 2020.

En vue des négociations de Paris, l'UE a déposé son plan d'actions pour 2030 : une réduction de 40 % des émissions de GES par rapport à 1990. En comparaison d'autres pays, cette proposition peut sembler ambitieuse mais pourtant elle n'est pas suffisante d'un point de vue environnemental. Le mouvement environnemental souhaite que l'UE aille plus loin et montre la voie à suivre en proposant une diminution de 55% de ses émissions pour avoir une chance sérieuse de maintenir le réchauffement en dessous des 2°C.

La Belgique est un État fédéral dans lequel les compétences sont partagées entre le niveau fédéral et les régions (la Région wallonne, la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale). L’environnement est une matière qui relève principalement de la compétence des régions. Mais, en raison de l’ampleur de la menace des changements climatiques et de la nécessité de mener des politiques globales en la matière (ce qui implique donc également l’énergie et le transport), le gouvernement fédéral et les régions ont décidé d’accomplir des efforts en commun pour s’attaquer aux changements climatiques.

Pour plus d'info sur la politique belge en matière de climat: www.climat.be.