La fusion nucléaire

La fusion nucléaire est la source d’énergie du soleil et des étoiles. C’est le processus par lequel des noyaux atomiques légers fusionnent pour en former de plus lourds. Depuis que la science a découvert pour la première fois, aux alentours de 1920, l’origine de l’énergie fantastique rayonnée par le soleil, on rêve de pouvoir maîtriser cette source d’énergie sur la Terre. Depuis, on en sait tout de même beaucoup plus sur cette source d’énergie propre et pratiquement inépuisable.

Dans un réacteur de fusion, des noyaux atomiques légers (isotopes d’hydrogène) fusionnent et libèrent ainsi beaucoup d’énergie. Le processus de fusion se produit à des températures extrêmement élevées (150 millions de degrés). À de telles températures, la matière forme un plasma, un gaz chaud de particules chargées. L’énergie qui se libère lors d’une réaction de fusion peut être utilisée pour produire de l’électricité ou, par exemple, de l’hydrogène.

La fusion présente des propriétés positives importantes pour l’environnement et la sécurité. La fusion nucléaire ne produit pas de gaz à effet de serre, uniquement le gaz hélium qui n’est pas toxique. Et comme la fusion n’est pas une réaction en chaîne, la réaction ne peut pas devenir incontrôlable comme c’est le cas pour la fission nucléaire. Il suffit d’arrêter l’approvisionnement en carburant pour stopper rapidement la réaction. En outre, les carburants nécessaires pour l’énergie nucléaire (deutérium et lithium) sont en quantités suffisantes pour assurer des millions d’années de fourniture énergétique.
Le principal aspect relatif à la sécurité concerne la présence du tritium radioactif qui est produit dans le réacteur à partir du lithium. Comme le tritium est produit dans la centrale même, le transport de carburants radioactifs en dehors de la centrale n’est pas nécessaire, contrairement aux centrales nucléaires actuelles.

L’objectif des recherches actuelles en matière d’énergie nucléaire est de concevoir une centrale qui soit sûre et fiable, avec un impact minimal sur l’environnement et une rentabilité économique suffisante. Au cours de la dernière décennie, ces recherches ont permis de réaliser des progrès scientifiques et techniques importants.