Un mode de vie plus respectueux du climat

Vidéos

Bio-planet en action

Le collège de Comines en action

Des chercheurs en action

Un chercheur en énergie éolienne en action

Saint Nic et Fouettard passent au web

Saint Nic et Fouettard mangent moins de viande

Saint Nic et Fouettard ne prennent plus l'avion

Gand passe à l'action

La STIB passe à l'action

Des jeunes passent à l'action

On pourrait se dire « ce n’est pas en changeant mon mode de vie que je vais sauver la planète ». Mais la culture et le mode de vie de millions de personnes ont pourtant un impact considérable. Pour réduire notre « empreinte » sur le climat, on peut envisager trois domaines d’intervention possibles : ce que nous mangeons, comment nous nous déplaçons et comment nous nous logeons. Le logement, l’alimentation, la mobilité et les loisirs sont responsables de 70 % de l’impact environnemental de notre mode de production et de consommation.

La société devrait être organisée de façon à ce que chaque individu puisse faire les bons choix pour respecter l’environnement. Au lieu de voir une minorité de gens ramer à contre-courant, il faut changer la direction du courant et l’orienter vers une société durable : c’est-à-dire durable sur le plan écologique (que la Terre peut supporter), équitable sur le plan social et stable sur le plan économique. Le choix d’un mode de vie durable doit être encouragé et devenir la norme sociale.

Tous les secteurs doivent être impliqués dans ce changement de cap : les pouvoirs publics, les entreprises, l’enseignement, les citoyens, etc. Mais le rôle des pouvoirs publics est déterminant pour assurer la transition de notre mode de vie vers une société durable.

Les individus que nous sommes peuvent également faire entendre leur voix, par exemple, en signant des pétitions en ligne pour influencer les entreprises et le monde politique, pour mettre sur pied ou soutenir des actions ou encore pour exprimer leur indignation à propos de tel ou tel problème… Autrement dit : il faut devenir un citoyen actif ! Internet permet de mobiliser en peu de temps de grands groupes de personnes que les pouvoirs publics et les entreprises sont alors bien obligés d’écouter.